startups formation france

« Des cours personnalisés au diapason de l’apprenant » : depuis quelques années déjà, les startups de la formation ont fait de l’apprentissage sur-mesure une priorité absolue.

Formation en entreprise, en présentiel, en école ou à distance : entre technologies innovantes et nouvelles méthodes pédagogiques, le processus d’acquisition de compétences a subi un revirement de méthode spectaculaire, et force est de constater que les avantages sont nombreux : augmentation de l’accès à la connaissance, travail en groupes préparant au monde du travail, uniformisation du savoir etc.

Le seul point noir réside essentiellement dans la capacité qu’auront les acteurs à faire rentrer l’humain dans cette boucle. Car si la technologie permet d’accélérer le processus, il est essentiel d’en assurer la qualité. C’est d’ailleurs sur ce point de friction que ces startups se différencient.

Afin de comprendre les enjeux, d’identifier les acteurs du marché et les moyens mis en place pour permettre cette transmission, il convient d’analyser la situation point par point. Focus !

Startups et formation personnalisée : le virage technologique

Que ce soit au niveau de la formation initiale ou de la formation continue, il existe une constante qualitative que tout enseignant ou formateur recherche : personnaliser lapprentissage en fonction des avancées des élèves.

Et tandis que cette observation ne fait depuis longtemps plus débat, il s’avère que les acteurs académiques classiques sont bien loin d’atteindre cet objectif : classes surchargées, inflexibilité des calendriers, cours magistraux impersonnels… il n’en fallait pas moins pour voir apparaitre de nouveaux supports, et avec eux, de nouveaux moyens de faire.

Ainsi, les nouvelles technologies telles que le Big Data, la réalité virtuelle ou l’intelligence artificielle sont maintenant devenues des outils pertinents permettant la transmission du savoir, et ce de manière personnalisée.

L’exemple de Domoscio devient alors très parlant :

Fondée en 2013, cette start-up se présente comme l’un des leaders de l’Adaptive learning. Grâce aux technologies précédemment citées (Big Data et IA notamment), l’entreprise tend à répondre aux besoins de formation et à tout ce que cela engendre : Apprentissage personnalisé pour faciliter l’assimilation, plans de révision pour optimiser la consolidation, analyse des données pour mesurer l’impact de l’apprentissage.

Travaillant avec plusieurs types de clients (entreprises, universités etc.), le but de la société est de s’appuyer sur les avancées technologiques pour transmettre le savoir au bon moment.

Pour autant, et malgré le fait que ce modèle soit accessible aussi bien en présentiel qu’à distance,  le manque de suivi humain que présente cette solution crée des incompréhensions logiques, une méfiance qui engendre logiquement la proposition de prestations hybrides.

Les startups de la formation : entre personnalisation et pédagogie

Au-delà des outils technologiques, les futurs formés cherchent avant tout un Label, une marque qui rassure et qui n’engendre pas de questionnement quant à la qualité des formations proposées. Plus encore, les apprenants cherchent une plateforme capable de former sur n’importe quel sujet, rapidement, et à toutes les périodes de l’année. C’est cette flexibilité totale qui va conditionner le succès des nouvelles startups de la formation.

Optédif Formation a ainsi fait le choix de la pédagogie de bon sens, en proposant à l’ensemble de ses visiteurs un catalogue de formations complet, une proposition basée sur le besoin pratique des futurs formés.

En premier lieu, la société a souhaité mettre en place une plateforme regroupant l’intégralité des formations porteuses :

  • Formations informatique
  • Formations commercial / marketing / communication
  • Formations langues et développement personnel
  • Formation finance
  • Formation juridique
  • Formation management
  • Formation banque etc.

Depuis 2010, l’entreprise propose ainsi un réseau de plus de 3000 formateurs indépendants certifiés. Au-delà de pouvoir proposer des certifications, le but de ce procédé est de couvrir l’ensemble du territoire afin de permettre à chaque élève de pouvoir profiter d’un suivi pédagogique près de chez lui, en présentiel, pour un meilleur suivi.

Écoles, entreprises informatiques, centres de formation : Optédif Formation couvre tout un ensemble de domaines. L’objectif est ainsi de proposer une solution fiable grâce à une plateforme regroupant l’intégralité des besoins en formation.

Dans la mêle veine, LearnAssembly est une entreprise qui se méfie du solutionnisme numérique. Mêlant apprentissage en ligne et en présentiel, la société se repose sur tout un panel d’outils permettant d’adapter les contenus aux besoins :

  • Quiz
  • Micro-séquences vidéo
  • Serious Game etc.

Ces moyens s’articulent autour de 3 lignes directrices :

  • Conseil stratégie apprenante : ici, la volonté est d’accompagner les organisations partenaires dans la construction d’un projet de formation continue. En l’espèce, remettre le learning au coeur de la stratégie des entreprises.
  • Design pédagogique : toujours dans un but d’accompagnement, l’objectif est de conceptualiser, de produire et de marqueter les différents dispositifs d’e-learning afin de capter l’attention des opérateurs.
  • Digital skills : tous ces dispositifs s’organisent autour de la transformation digitale, et de ce fait, il s’avère que le suivi proposé par LearnAssembly reste conditionné majoritairement par des outils numériques.

Pourquoi les startups de la formation fonctionnent ?

Peu importe le modèle, ces nouveaux acteurs s’accordent au moins sur un point : le système académique permettant la transmission de compétences est aujourd’hui obsolète, les nouvelles clés de réussite résidant maintenant dans linteractivité et la collaboration.

Travailler en groupes restreints, fournir un calendrier de validation des acquis au niveau des exigences modernes : la pédagogie active est actuellement en train de faire ses preuves, et il s’agit maintenant d’anticiper au mieux ce virage majeur.

S’apparentant à la clé de voute de la compréhension du monde moderne, le processus de formation a d’ailleurs subi une analyse précise de la part de l’OCDE. L’organisme a ainsi établi 7 indices permettant d’identifier les leviers à actionner :

  • L’urgence d’agir : cette urgence de formation a été conditionnée à travers plusieurs facteurs (démographie, technologie, économie et éducationnelle).
  • La prise en charge de la formation par les entreprises qui participent à la formation continue obligatoire (plan de développement des compétences).
  • Les inégalités d’accès du système de la formation, que ce soit au niveau de l’âge, du niveau de formation, de la taille de l’entreprise etc.
  • Les solutions autres que les entreprises pour financer la formation. On pense naturellement à la participation individuelle, mais aussi aux systèmes et organismes de financement.
  • Les conséquences positives de la formation, que ce soit au niveau de l’utilité collective ou des progressions associées aux employé
  • Les nouveaux moyens permettant d’augmenter le partage du savoir, une flexibilité orientée sur la prise en compte d’outils innovants et cohé
  • La prise en compte de « l’adéquation». Cela fait référence à un indice pluriel qui contient la propension des sociétés à anticiper les besoins des salariés en terme de compétences, à savoir identifier les supports de formation disponibles. Il s’agit de pouvoir former les travailleurs les plus impactés par les mutations, et ce tout en prenant en compte les points de friction qu’engendre le recrutement perpétuel de nouveaux collaborateurs dans un monde « en pénurie » de talent.

Après cette analyse destinée aux prérogatives de demain, le développement exponentiel des startsup de la formation s’explique aisément.

Loin de vouloir remplacer les professeurs et les formateurs (l’exemple d’Optédif Formation est parlant), le but est également d’identifier les points positifs de l’ancienne méthode afin de pouvoir les associer avec les nouvelles technologies et les nouvelles méthodes pédagogiques disponibles.

Tandis que la formation initiale tend à disparaitre au profit de la formation continue, ces nouvelles solutions offrent la possibilité d’apprendre à son rythme, dans le domaine souhaité, et ce tout au long de sa vie active.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *