growth hacking facebook

Les réseaux sociaux sont une véritable mine d’OR pour les spécialistes en web marketing. De ce fait de nombreuses techniques de Growth Hacking ont vu le jour sur Internet.

Cette multitude de  techniques permettent pour la plupart d’atteindre des cibles qualifiées dans son domaine d’activité.

Elles sont le plus souvent combinées à des outils gratuits permettant d’automatiser des tâches répétitives comme aller liker des milliers de posts, envoyer des messages automatiques à des personnes de sa niche, inviter des personnes ciblées, etc.

La technique de Growth Hacking

Je vais donc vous présenter ici, une technique de Growth Hacking sur le réseau social Facebook, dont l’objectif est de notifier des personnes ciblées sans être amis avec eux et sans avoir recours à des techniques de SPAM.

Lorsque l’on se trouve sur un post Facebook il est possible d’ajouter un commentaire ou de répondre aux commentaires d’autres personnes. Mais le faire de manière massive en répondant à chaque commentaire ne serait pas discret et pourrait être considéré comme du SPAM.

Vous risqueriez donc d’être banni du groupe, de la page ou carrément de Facebook. Il existe donc une astuce discrète pour envoyer des messages ciblés à des personnes dont le profil nous intéresse.

Pour cela il suffit de cliquer sur [Partage] pour obtenir la liste des personnes qui ont partagées le post en question. Et parmi ces personnes certaines ont partagées le post en public ce qui veut dire qu’elles acceptent que n’importe qui like, commente ou partage la publication se trouvant sur leur profil personnel.

growth hacking facebook 2

L’idée est donc d’aller commenter le partage que certains ont rendu public sur leur journal. Et donc la personne cible aura dans ses notifications une alerte lui indiquant que vous avez commenté son post.

growth hacking facebook 3

Les avantages sont nombreux. D’une part c’est totalement opaque, c’est-à-dire que le commentaire n’est pas visible sur la page cible. Donc indétectable si vous ciblez des fans concurrents et surtout il n’y a aucun risque d’être bannit où d’altérer son image. D’autre part il est possible de cibler des personnes exactement en rapport avec notre niche sans que personne ne s’en aperçoive.

Pour éviter d’avoir à faire des copier/coller interminable il est judicieux d’utiliser un bot pour gagner du temps. Il existe de nombreux outils sur le web permettant de faire ce travail à votre place. Bien entendu il faudra qu’il permette de personnaliser le message avec le prénom de la personne par exemple, avec des tournures de phrases variées (spin content), qu’il puisse envoyer à des intervalles différentes, etc. Afin de ne pas se faire bloquer par Facebook qui pourrait détecter cette automatisation comme du SPAM.

Bien entendu toutes ces manipulations sont à faire avec un faux profil Facebook afin de ne pas perdre votre profil personnel si vous veniez à vous faire bannir.

Vous l’aurez compris, sur Facebook pour augmenter le nombre de fans et booster l’engagement, les community manager à Nouméa ou partout dans le monde et administrateurs de pages ont parfois recours aux techniques de growth hacking. Cette méthode dans l’aire du temps permet de jouer intelligemment avec les règles du réseau social pour obtenir une croissance rapide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *