formation growth hacker

En raison du nombre pléthorique des métiers du web, certains sont inconnus de la masse. D’autres encore, comme le growth hacking, se confondent avec des professions familières. Afin de mieux cerner ces métiers, il convient de s’intéresser de près aux cursus qui y donnent accès. Tour d’horizon sur la formation pour devenir growth hacker.

Existe-t-il une formation pour le métier de growth hacker ?

En réalité, il n’est pas possible de devenir growth hacker avec une formation professionnalisante. Ce métier combine des talents hors pair en informatique avec des connaissances avérées dans le domaine du marketing. Un futur growth hacker se doit également d’enrichir sa culture au quotidien.

En matière de diplôme académique, un DUT ou BTS en informatique suffit pour se lancer dans la profession. Quoiqu’il soit toujours préférable d’affuter son niveau en allant jusqu’à l’obtention d’un master en informatique ou en ingénierie. Pour ainsi dire, la profession de growth hacker n’impose pas de barrière en termes en termes de diplômes. Cependant, compte tenu de l’ampleur d’une telle fonction, il est préférable de bien se préparer afin de mieux s’en sortir sur le terrain.

En quoi consiste la tâche du growth hacker ?

Les fonctions du growth hacker au sein d’une société sont nombreuses et diverses. Il récolte les données liées à l’activité de la clientèle. À partir de ces informations, il analyse le comportement des consommateurs et prospects afin de déterminer les améliorations à apporter à la stratégie commerciale.

Le professionnel propose des solutions susceptibles d’accroitre le trafic sur le site de l’entreprise. Il élabore des stratégies de fidélisation client, permettant ainsi à la société d’accroitre ses ventes, et par conséquent son chiffre d’affaires.

Dans le cadre de sa mission, l’expert en growth hacking exploite une importante quantité de données au nombre desquelles figure le tunnel de conversion. Par ailleurs, il est parfois amené à diriger des équipes de professionnels dans le domaine du marketing, de l’analyse et du développement.

Existe-t-il une différence entre le growth hacker et le webmarketer ?

La confusion entre le growth hacker et le marketer est tout à fait légitime. En effet, les deux professionnels visent les mêmes objectifs de croissance de la clientèle. De plus, il existe de nombreuses similarités entre leurs techniques de travail. Cependant, les deux professions se nuancent en matière de temps et d’argent.

En effet, le webmarketer, dans le cadre de sa mission d’élaboration d’une stratégie marketing gagnante, se voir allouer un budget annuel. Quant à l’expert en growth hacking, il ne dispose que d’un financement limité pour atteindre ses objectifs. Sa durée d’action l’est tout autant. En effet, le growth hacker ne dispose que de quelques jours pour booster les performances de l’entreprise. Le growth hacker peut connaitre des évolutions professionnelles au cours de sa carrière. Il peut, par exemple, se voir attribuer le titre de responsable acquisition. Alors, sa fonction consistera à coordonner les différents canaux d’acquisition contribuant à la croissance de la société. Lui sont également accessibles les postes de responsable expérience client ou de directeur de produit digital, commercial…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.