seo audit onpage

Votre site ne comprend pas des milliers de pages et vous souhaitez trouver des pistes d’amélioration de son référencement naturel ? Félicitations vous êtes au bon endroit ! De nombreuses erreurs peuvent être détectées par un audit basique. Boris de http://consultant-seo-nantes.fr nous propose aujourd’hui une méthodologie simple mais efficace pour réaliser un audit SEO de votre site.

Le référencement naturel repose sur trois facteurs importants :

  1. La qualité technique de votre site
  2. La qualité du contenu de vos pages. Ainsi que la perception qu’en a Google
  3. La popularité, c’est à dire le nombre de sites identifiés comme pertinents aux yeux de google sur votre thématiques et qui vous mentionnent

Évidemment un audit SEO peut aller très loin et couvrir de nombreux aspects. Dans cet article nous essaierons de trouver le maximum de quick wins pour votre site sur les aspects dit onsite qui regroupent les points 1 et 2. Le tout sans avoir besoin de payer des outils à 150€ la licence mensuelle. Intéressé(e) ? C’est parti!

Quelle est la vitesse de votre site?

La vitesse est un point clé dans l’audit SEO d’un site. La raison est simple, Google a analysé qu’une augmentation d’une à trois secondes du temps de chargement augmentait le taux de rebond de 32%. Si vous arrivez jusqu’à 6 secondes alors le taux de rebond augmente de 106%. Les moteurs de recherche sont donc vigilants quant au temps de chargement de votre site car c’est un indicateur clé quant à la qualité de votre site pour les internautes.

Les choses étant bien faites, Google propose un outil intitulé Google Page speed pour analyser la vitesse de chargement de votre site et vous propose des solutions d’optimisation. Vous pouvez aussi utiliser GTMetrix qui vous donnera de nombreuses indications supplémentaires.

Attention à ne pas tester que votre home page. Si vous avez différents templates sur votre site, alors testez chaque page qui a un caractère un peu unique. Vous validerez ainsi que ces pages ne contiennent pas d’éléments qui peuvent pénaliser votre temps de chargement et votre site.

page speed test
Ici un extrait du score de growthhacking.fr sur desktop.

Quelques pistes pour améliorer votre site avec Google Page Speed

Vous pourriez être surpris de voir d’abord l’outil vous proposer le résultat pour support mobile. La raison est pourtant simple: il y a aujourd’hui plus d’internautes sur mobile que sur desktop. Voyant cette tendance, Google a tout naturellement opéré une mise à jour et priorisé les analyses mobiles.

Nous reviendrons spécifiquement sur la partie optimisation mobile dans un instant mais cela signifie que vous devez être vigilants sur l’analyse de votre optimisation de vitesse sur mobile comme sur desktop.

Basiquement gardez en tête les éléments suivants:

  1. Optimisez toutes vos images via un service du type Optimizilla. Vous gagnerez potentiellement de 50 à 70% de taille par image et sans perdre en qualité.
  2. Limitez au maximum le javascript ou débrouillez vous pour ne pas le rendre bloquant pour le chargement de la page.
  3. Supprimez le CSS que vous n’utilisez pas et utiliser des services pour le réduire (tapez sur google Css minifier).
  4. Empêchez vos polices spécifiques (type google font) de bloquer le rendu de la page.

Votre objectif est simple, donner le plus vite possible à l’utilisateur le rendu de votre site au dessus de la ligne de flottaison. Ne soyez cependant pas obsédé par le score. Si votre site charge dans un délai raisonnable et que vous êtes bloqués pour améliorer le temps de chargement car les tâches à réaliser son trop techniques alors passez à la suite!

Il arrivera aussi que ce qui vous empêche d’atteindre le score parfait soit une balise fournie par Google comme celle d’analytics… Ironie de la vie.

Améliorer son temps de chargement sur WordPress

Un site sur trois est sur WordPress aujourd’hui. Il y a donc de forte chance que cela vous concerne. Il existe de nombreuses extensions très utiles pour instantanément améliorer votre page speed. Installez par exemple WP Fastest Cache (pour ajouter du cache à votre site et réduire les appels serveurs et navigateurs), Smush (pour réduire automatiquement toutes vos images) et ensuite auto optimize (qui se chargera de réduire vos fichier CSS et rendre vos javascript non bloquant. Attention cependant cela peut parfois créer des conflits et il vous faudra alors le désactiver).

Mon site est-il adapté au format mobile?

On dit d’un site adapté au format mobile qu’il est responsive. Vous l’aurez compris, c’est important d’avoir un site responsive car les internautes consultent de plus en plus sur Internet via leurs téléphones. Pour vérifier cela, rien de mieux qu’un outil Google !  Vous pouvez utiliser Google Mobile Friendly Tool qui vous fera un compte rendu détaillé d’action à entreprendre.

De la même façon, faites une recherche sur vos différentes pages possédant un template graphique différent. Vous pourriez avoir des surprises.

Crawler son site comme Google

Différentes erreurs peuvent survenir sur votre site qui vont pénaliser votre référencement. Parmi les plus importantes:

  1. Des pages ou contenus qui existent en double.
  2. Des références à des pages qui n’existent pas (provoquant généralement des 404).
  3. Des titres ou descriptions de pages manquantes.

Pour cela le mieux est d’utiliser un outil qui va simuler la visite de votre site comme le ferait le robot de Google et vous reportez les différentes erreurs qu’il rencontre. Vous pouvez utiliser le très bon ScreamingFrog. Le logiciel est gratuit tant que vous avez moins de 500 URLS à crawler.

Il vous rapportera toutes les erreurs citées ci-dessus et vous pourrez relancer un crawl après avoir corrigé pour vérifier que tout est rentré dans l’ordre.

Sur l’importance des titres et meta descriptions

Un CMS comme wordpress ne propose pas par défaut de pouvoir modifier la description et le titre de vos pages. Il s’agit pourtant d’un élément essentiel en SEO. Vous devez avoir un H1, un titre de page et une meta description qui soient différents et bien rédigés.

Un bon titre et une bonne description de page donneront envie aux utilisateurs de cliquer sur votre page dans le résultats de recherche. Pour les utilisateurs de WordPress je vous conseille d’utiliser le plugin SEO Yoast. Très simple d’utilisation, il vous aidera à optimiser vos textes et vous permettra d’éditer titres et meta descriptions.

Supprimez les pages sans valeur ajoutée

Certains webmasters sont convaincus que plus il y a de pages mieux c’est. C’était peut être vrai à une époque mais aujourd’hui Google pénalise les sites lorsqu’ils ont du contenu qu’il estime à faible valeur ajoutée. Les critères sont nombreux : pages qui contiennent un texte déjà existant ailleurs, contenu de moins de 300 mots, page qui n’a pas lieu d’être référencée, etc.

Faites le tour des pages référencées sur votre site par Google en tapant votre domaine : votresite.fr et demandez lui aussi d’afficher les pages que le moteur a omis d’afficher. Si votre site n’a pas trop de pages vous aurez une liste intéressante à compiler.

C’est généralement le moment où l’on a la bonne surprise de voir des pages référencées qui n’ont pas lieu de l’être! Vous pouvez ensuite utiliser google webmaster tool (allez valider votre site si ce n’est pas déjà fait sur GWT) pour demander un déréférencement des dites URL. Ajoutez aussi sur la page une balise no-index pour spécifier aux moteurs de recherche que vous ne souhaitez pas que cette page soit référencée.

Utilisez Google Analytics

Google Analytics est un outil gratuit et très puissant pour vous aider à comprendre l’usage de votre site et rapidement détecter des éléments à améliorer. Parmi les actions à entreprendre à l’aide de Google Analytics:

  1. Trouvez les pages avec un taux de rebond trop élevé (généralement au dessus de 60% il faut commencer à s’y pencher). Ce sont des pages qui manifestement nécessite d’être retravaillées pour mieux convenir aux utilisateurs.
  2. Trouvez les pages qui ne génèrent aucun trafic. Si sur un an vous n’avez aucune visite sur certaines pages de votre site, interrogez vous sur leur pertinence. N’hésitez pas à les supprimer si vous estimez qu’elles n’ont plus leur place sur votre site.

Prenez des notes dans Google Analytics sur les différentes actions que vous avez entreprises. Google Analytics vous permettra ainsi de mesurer l’impact de vos actions sur votre trafic.

Vous avez maintenant des armes pour opérer une première passe d’optimisation sur votre site. Une fois toutes ces actions réalisées, vous pouvez vous attaquer au troisième pilier, la popularité. Car rien ne sert de diffuser son site si ce dernier n’est pas optimisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.