Aujourd’hui, le fonctionnement d’internet repose sur de nombreux composants. C’est le cas du nom de domaine. Beaucoup semblent ignorer ce que cela représente pour la toile. Pourtant, cela est d’une importance capitale pour le bon fonctionnement des sites web. Que faut-il savoir à propos des noms de domaine ? La réponse est à découvrir dans le présent article.

Qu’est-ce qu’un nom de domaine ?

Il s’agit en réalité d’un identifiant de domaine internet qui est lui-même un regroupement d’ordinateurs connectés au web et disposant de caractéristiques similaires. À titre illustratif, le domaine. fr indique l’entièreté des appareils réalisant des activités pour des structures identifiées auprès de l’association française pour le nommage internet en coopération.

Ces personnes et organisations entretiennent un certain lien avec le territoire français. Il faudrait percevoir le nom de domaine comme un masque sur une adresse IP. Son objectif est de faciliter l’accès à une adresse regroupant des serveurs. Il pourrait s’agir d’un site web, d’un courrier électronique ou d’un FTP. En effet, une adresse IP est en réalité une succession de chiffres correspondant à chaque site web. Il est donc impossible de les mémoriser, ce qui explique pourquoi il leur est attribué des noms de domaine.

Quelle est la syntaxe d’un nom de domaine ?

Le mécanisme des noms de domaine obéit à une certaine hiérarchie. Ce qui offre l’avantage de définir des sous-domaines. De plus, pour l’obtenir, la syntaxe requiert qu’il soit composé d’au moins un mot « le label ». Lorsqu’il en existe plusieurs pour la même organisation, la meilleure chose à faire est de procéder à une séparation par un point. En matière de nom de domaine, le label situé à la fin en partant dans le sens de la lecture se doit d’être inclus dans la liste des noms de domaine de premier niveau. La disponibilité nom de domaine au Maroc obéit à cette même réglementation.

Les domaines de premier niveau

Les domaines de premier niveau sont subdivisés en 4 types, à savoir :

  • Les domaines nationaux de premier niveau qui sont constitués de 2 lettres représentant la caractéristique du pays ou du territoire indépendant ;
  • Les domaines de premier niveau générique composés de trois lettres au minimum et qui servent à identifier le domaine d’activité de l’individu ou de l’entreprise qui s’en sert ;
  • Les nouveaux domaines de premier niveau générique introduits en 2008 ;
  • Les sous-domaines de nouveaux domaines de premier niveau générique. Ils sont spécialement conçus pour les sociétés désireuses de détenir leur propre domaine de premier niveau.

Les domaines de 2ème niveau

La réglementation concernant le dépôt d’un nom de domaine de 2ème niveau n’est pas la même que celle du premier. En effet, les règles stipulent qu’un tel domaine intègre entre un et 63 caractères. À titre illustratif, les noms de domaine suivants sont valides :

  • paris-France.fr ;
  • fr ;
  • org ;
  • fr.

Les mots qui précèdent .fr et. org sont appelés composantes du nom de domaine.

En somme, un nom de domaine sert à identifier les ordinateurs appartenant à un même réseau. Il s’agit d’identifiants permettant de mémoriser l’adresse d’un site internet par exemple. À la base, ce dernier est présenté sous la forme d’une succession de chiffres difficile à mémoriser pour toutes les plateformes web. Il leur est donc associé des noms en vue de faciliter leur mémorisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.