Monday 05th December 2016,
 Growth Hacking – Start-Up Marketing – #⓵

#GrowthHacking – La définition simple

Growth Hacking – Définition Simple

 

Le Growth Hacking, quelle définition lui donner…

Et bien pour commencer on va faire simple, le Growth Hacking, c’est une façon d’être, c’est un état d’esprit.

De mon point de vue, on ne naît pas Growth Hacker dans l’âme, mais on le devient par passion.

Cependant pour faire une courte définition, le Growth Hacking est un ensemble de techniques qui peuvent être mises en place afin de faire grandir assez rapidement un Business (En mélangeant Marketing, Développement et analyse des résultats).
C’est le Marketing des Start-up.
Hotmail l’a utilisé en 1996, Facebook , Dropbox, Airbnb , King (CandyCrush) également et ils sont loin d’être les seuls !

En fait pour faire simple, la majorité des Start-up qui ont percé ont utilisé des techniques de Growth Hacking.

 Le triangle du Growth hacker

Cool ! J’aime. Comment on devient Growth Hacker stp ?

Ça je ne sais pas trop encore, je n’ai toujours pas trouvé le guide « Devenir Growth hacker en 1h pour moins de 10€ ». Mais si tu le trouve, je veux bien une copie !
Cependant, j’ai quelques points qui me viennent en tête :

Les 10 commandements du Growth Hacker :

  • Ton nouvel objectif, la croissance. Tu seras ambitieux.
  • Tu prendras des risques
  • Tu sortiras des sentiers battus. La créativité c’est top.
  • Tu analyseras le monde qui t’entoure pour mieux t’adapter à lui.
  • Tu t’imprégneras de la culture web.
  • Tu respecteras des processus d’actions. Créatif =/= Bordélique.
  • Tu analyseras et synthétiseras les retombés chiffrables de tes actions.
  • Tu apprendras les bases du coding. (Ou plus si tu as la volonté !)
  • Tu t’intéresseras au SEO, aux Medias Sociaux, au marketing, et tout ce qui entoure ça.
  • Tu seras un e-ninja.

 

Conclusion simple

Le Growth Hacking a pour but de faire croître rapidement le nombre d’utilisateurs du produit tout en réduisant au maximum les coûts marketing.

Le Growth Hacker quant à lui est un petit génie de notre époque, il saura s’adapter aux problèmes des start-ups et les résoudre pour faire monter encore et encore la courbe de croissance de l’entreprise.

 

Allons plus loin…

Hé toi, tu es toujours là ? Tu veux quelques précisions en plus ? Let’s go !

On te parlera souvent du Growth Hacking et de son tunnel de conversion en 5 points clés :

  1. Acquisition : Trouver un moyen d’attirer les prospects sur nos pages. (Ex : Inbound marketing, petite phrase en bas des mail – *Wink* Hotmail…)
  2. Activation : Faire en sorte que ces prospects s’intéressent au site et réalise des actions sur celui-ci. (Ex : Inscription, téléchargement d’un produit…)
  3. Rétention : Faire en sorte que le prospect revienne régulièrement pour faire des actions. Il est actif sur le site.
  4. Revenue : Le prospect réalise des actions qui nous rapportent de l’argent.  (Ex : Achat du produit, achat de la version prenium…)
  5. « Referral » : Le client va partager votre contenu. (Ex : Facebook, lien d’affiliation…)

Ce tunnel de conversion est un classique, il est important de trouver la stratégie qui nous correspond rapidement afin de pouvoir l’optimiser dès que possible.

Tu veux savoir comment optimiser tout ça ?

Et bien je pense que le mieux c’est l’A/B Testing.
Avant de changer quelque chose, il faut vérifier que c’est bien ce que tu dois changer. Et pour ça le test A/B est un must. En effet, cela permet de contrôler sur un échantillon de personnes quelle version d’un Call-To-Action, banniere pub’ ou autre est la plus efficace.

Prenons un exemple simple :

Le site unbounce.com a réalisé un test A/B avec pour objectif d’augmenter le taux de clic sur leur Call-To-Action principal (Celui qui permet d’obtenir une version d’essai de 30jours).
Pour cela, une partie des personnes qui arrivaient sur la page voyaient le bouton classique – « Start your free 30 day trial » -,  alors qu’une autre partie voyaient le nouveau – Start my free 30 day trial -.

Résultat du test, le deuxième a fait augmenter le taux de clic de 90% ! C’est énorme, et sans ce test, c’est beaucoup de potentiels clients qui aurait été perdus.

 

Je vais m’arrêter là car je pourrais en parler pendant des heures, mais toi, oui toi, tu as une questions ? Tu as un commentaire ? Une correction ou un point à rajouter ? Et bien n’hésite pas a laisser un message en dessous. On est ici pour débattre et critiquer, et c’est ce que j’aime !

PS : Julien de Growthhacking-france a aussi une excellente définition sur son site. Allez y jeter un œil.

#GrowthHacking - La définition simple by

Vous avez aimé cet article ? Partagez le !

A propos de l'Auteur

Web Entrepreneur. Ninja du web #Webmarketing #SEO #Médias Sociaux et #GrowthHacking.

  • Supref dit :

    Ta vision du Growth Hacking est très complète, je me suis permis de partager ton site sur la communauté francophone du Growth Hacking sur Google+ :

    https://plus.google.com/u/0/communities/103494980827593845112

  • […] la force d’analyse dont Timothy Draper a fait preuve (et comme je l’ai dis dans la définition du growth hacking, faire preuve d’analyse est capital). Constatant que 80% des nouveaux inscrits provenaient de […]