idee de start up

Les start-ups sont des entreprises qui, bien qu’elles soient en démarrage, s’avèrent de véritables alliées pour exceller sur le plan des affaires. Il n’est d’ailleurs pas rare d’enregistrer leur collaboration avec de grandes sociétés. Voici quatre de ces jeunes pousses qui se révèlent vraiment attractives, et qu’il faudra suivre de près !

Blade

Blade est une start-up française fondée par Emmanuel Freud, Stéphane Héliot et Asher Kagan en 2015. Composée d’une équipe dynamique, cette entreprise en démarrage se spécialise dans le cloud computing. Sa mission consiste à faciliter l’expérience de jeu des gamers en se servant du cloud pour améliorer les performances d’un PC.

Pour ce faire, cette jeune pousse se sert d’une plateforme désignée sous le nom de Shadow ou Shadow Ghost. Grâce à cette solution, il est désormais possible de jouer à des jeux récents sur un téléviseur ou avec un vieil ordinateur. Pour une grande entreprise, cette idée peut lui permettre d’optimiser la performance de ses ordinateurs pour un meilleur usage.

Depuis sa création, la start-up ne cesse d’évoluer et de nouer des partenariats. Aujourd’hui, elle fait office de concurrente à « Stadia » de Google, « PlayStation Now » de Sony et de plusieurs structures.

Top Order

Top Order est aussi une start-up dynamique, qui ne cesse d’innover avec des prestations inédites. Depuis sa création, elle se propose de fournir des solutions hub destinées à certains établissements tels que les pâtisseries, les boulangeries, les charcuteries, les boucheries et les traiteurs.

Pour arriver à ses fins, top order, la startup pour boulangerie a décidé de mettre à la disposition des établissements des caisses enregistreuses tactiles. Grâce à cet outil, les commerces de ce secteur n’éprouveront plus de difficultés à assurer la gestion de leurs comptabilités.

Brut

Lancée en 2016, Brut se classe également parmi les start-ups prometteuses et intéressantes pour un investissement. Fondée par Renaud Le Van Kim, Laurent Lucas et Guillaume Lacroix, cette nouvelle entreprise propose ses services surtout aux jeunes possédant des smartphones.

Pour étendre ses prestations et mieux se développer, la jeune entreprise s’est aussi implantée aux États-Unis, avec une levée de fonds de 40 millions de dollars en 2017.

En dehors de ce pays, le média est également présent en Inde, en Chine et même au Mexique. Compte tenu de l’efficacité de ses prestations, la start-up a réussi à conclure un partenariat avec Facebook.

Ornika

Créée en 2013, Ornika est une start-up mise en place pour faciliter l’obtention du permis de conduire. En effet, elle propose au public de passer son permis à un prix nettement plus avantageux que la plupart de ceux proposés sur le marché.

Pour étudier le Code de la route, cette jeune pousse propose une gamme d’outils sophistiqués en ligne. En ce qui concerne les leçons de conduite, elle fait appel à des moniteurs autoentrepreneurs. L’entreprise connait une forte progression chaque année et revendique environ 20 % du marché.

Ses nombreuses performances lui ont permis de réaliser une levée de fonds de 35 millions d’euros en 2019. En plus, elle souhaite élargir ses prestations en proposant des voitures en location à ses clients après l’obtention du permis de conduire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.