metier growth hacker

Le Growth Hacking est une profession très citée ces dernières années. Nonobstant les nombreuses opportunités qu’elle offre, elle demeure encore méconnue. En réalité, le professionnel qui exerce ce métier est considéré comme une version avancée du marketeur digital. Il est chargé d’utiliser divers moyens pour augmenter la croissance de l’entreprise avec des ressources limitées. Découvrez 4 choses importantes à savoir sur le métier de Growth Hacker.

Quelle formation pour devenir Growth Hacker ?

Jusqu’à ce jour, il n’existe pas encore une formation spécifique pour devenir Growth Hacker. Le parcours futur de ce professionnel dépend d’un ensemble de compétence technique et marketing. Il aura le choix entre les formations autodidactes ou les formations dans les écoles spécialisées.

Les besoins techniques de ce métier obligent à avoir une expérience en web marketing, en développement et en référencement. Le Growth Hacker peut également prendre par :

  • Une école d’ingénieur ;
  • Un master informatique ;
  • Une école de commerce.

Il est aussi possible de prendre par une école d’intelligences artificielles comme ia school. Les diverses formations de data analyst/data scientist seraient d’une grande aide. Cependant, au-delà de toutes ces formations, c’est surtout la curiosité, mais aussi la passion qui pourront conduire à ce métier.

Quelle est la mission d’un Growth Hacker au sein d’une entreprise ?

La mission du Growth Hacker est de développer rapidement une entreprise en agissant sur tous les leviers modernes du marketing. Il doit être capable de dégager du profit sur un produit en utilisant les techniques web marketing les moins coûteuses.

L’atteinte de cet objectif passe par une liste de missions contenues dans l’anagramme anglaise AARRR :

  • Acquisition : il s’agira d’acquérir le plus de trafic possible sur le produit ou le service ;
  • Activation : il faudra réussir à transformer le simple client potentiel en utilisateur du produit ou du service ;
  • Rétention : il s’agira de trouver l’astuce parfaite pour faire revenir l’utilisateur du produit pendant un long moment. Le professionnel peut à cet effet agir directement sur le produit ou le service ;
  • Referal : il s’agit d’activer entre ses utilisateurs le bouche-à-oreille ;
  • Revenu : il s’agira de participer à la croissance financière de l’entreprise. C’est d’ailleurs l’objectif ultime du Growth Hacker.

Quelques qualités requises pour devenir Growth Hacker

Le Growth Hacker doit posséder quelques qualités indispensables à sa réussite. Il s’agit de :

  • La polyvalence : dans l’attention de sa mission, ce professionnel aura besoin d’explorer de nombreuses pistes. Il passera par la programmation, les réseaux sociaux, etc. ;
  • La créativité et l’originalité : se démarquer de la masse est une qualité chez le Growth Hacher. Cela lui permettra de se différencier de ses concurrents et d’attirer de nombreux clients ;
  • La curiosité : réussir dans l’univers du digital exige de la curiosité. Le Growth Hacker doit sans cesse être à la recherche de nouveautés.

Quel est le salaire d’un Growth Hacker ?

Il n’est pas toujours simple de définir le salaire de ce professionnel, car plusieurs données doivent être prises en compte. Toutefois, un Growth Hacker moyen touchera environ 35 000 euros sur l’année. Les plus expérimentés pourraient aller jusqu’à 60 000 euros l’an.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.